.::EDD Éducation au développement durable: :.

Action Phare 2016 E3D : Gestion des déchets pour zéro gaspillage à l’école primaire BARBARA, @fresnes_94 @accreteil

09 / 11 / 2016 | Annabelle PAILLERY

Titre du projet

Gestion des déchets pour zéro gaspillage

Objectifs

La démarche est engagée en parallèle d’une recherche de labellisation ECOECOLE (qui permet certains partenariats). Le thème choisi est la gestion des déchets. Un prochain thème en lien sera le thème de la biodiversité.
L’ensemble de l’école est concerné (5 classes de maternelle et 7 classes d’élémentaire soit 332 élèves). Pour l’instant la démarche concerne surtout les élémentaires. Chacune des 7 classes a désigné 2 délégués. Ils se réunissent régulièrement. Après l’étape diagnostic et l’élaboration de pistes de travail, nous avons défini une premier plan d’action, dont la mise en œuvre a commencé.

Toutes les disciplines sont concernées de façon transversale.
Prioritairement, cela concerne l’éducation au développement durable mais les implications en sciences-technologie sont incontournables, de même pour l’EMC et la maîtrise de la langue (rédaction des fiches, des compte-rendus, etc...).

Des ateliers complémentaires se développent au niveau des TAP. Le thème du Développement Durable avait été pointé en fin d’année scolaire dernière comme fédérateur.
Néanmoins, l’essentiel des dispositifs est abordé sur les heures de cours. Quelques heures d’APC ont été consacrées en fin d’année scolaire sur ces problématiques.
Les délégués interviennent dans leur classe mais aussi pendant les récréations (enquêtes, sensibilisation de leurs pairs...).

Un comité de pilotage a été créé. Ce comité regroupe une 20aine de membres : représentants élèves, représentants municipaux (service enseignement, service ménage et restauration scolaire, service environnement), deux élus, représentants de la Maison de l’Environnement du T12 dont la directrice, référent ECOECOLE (association la Bouilloire), parents d’élèves, représentante des enseignants.
Un avenant a été intégré au projet d’école qui a été élaboré en 2013 et qui court jusqu’en 2017.
L’école Barbara est une école construite récemment (livrée en septembre 2013) mais elle n’est pas labellisée DD. Des dispositifs sont en place (robinets poussoirs, chauffage par la géothermie, allumage automatique) mais il reste de nombreux secteurs à améliorer, notamment dans la gestion des déchets.
Le rapport Brundtland en 1987 définit le développement durable comme « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs." Le développement durable doit être à la fois économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable. Le social doit être un objectif, l’économie un moyen et l’environnement une condition.
Le développement est « durable » s’il est conçu de manière à en assurer la pérennité du bénéfice pour les générations futures.
Le projet de l’école Barbara s’inscrit dans une démarche globale. Il vise à sensibiliser les élèves sur la nécessaire préservation de nos ressources pour une répartition pérenne et équitables entre tous. Il s’agit également de trouver d’autres solutions énergétiques pour garantir à tous les besoins vitaux. Par exemple, la réduction, d’une part, des gaspillages alimentaires à la cantine et, d’autre part, la valorisation de ces déchets (réduits en quantité) seront une illustration active et concrète de cette démarche.

Présentation de l’action phare

Fichier au format pdf.

PDF - 928.5 ko
Présentation détaillée de l’action
 

Documents

Mots-clés

 E3D  E3D gestion des déchets  Ecole
Dernière mise à jour :
05 / 03 / 2018

Liens Education Nationale

Sites Favoris

Alain Corbin, Pour une histoire du temps qu’il fait

Il faut comprendre l’évolution de la perception au sec, au froid, à l’humide, car l’homme est un être historiquement construit : on ne peut le comprendre sans étudier cette sensibilité.

Apprendre avec l’Insee

Site : Apprendre avec l’Insee, onglet « Développement durable »http://www.cndp.fr/stat-apprendre/insee/devdurable/default.htm.
Le site Apprendre avec l’Insee met en ligne des exercices interactifs mobilisant des ressources statistiques de l’Insee dans le but de traiter des thématiques abordées en SES (Emploi, Croissance, Investissement…).
Les séquences sont réalisées par une équipe de professeurs de sciences économiques et sociales. Un onglet « Développement durable » permet d’accéder directement aux ressources. Celles-ci sont classées en trois parties. La première (Un développement socialement équitable) renvoie aux dimensions du développement proprement dit à travers la croissance économique, l’accès à l’emploi, la répartition et les inégalités de revenus, la gouvernance, ainsi que l’accès au savoir. La deuxième partie (Un développement écologiquement soutenable) traite deux dossiers : la pollution et le réchauffement climatique.

Enfin, on trouvera dans la troisième partie (Mesurer le développement) un aperçu des indicateurs utilisés dans ce domaine avec notamment un dossier sur les limites du PIB et un autre très complet sur l’empreinte écologique.

Comme à chaque fois sur ce site, une série de tests permet de vérifier l’acquisition des connaissances et des « fiches TD » sont disponibles pour travailler les séquences en petit groupe.

Les outils fournis par ce site sont particulièrement utiles pour traiter le point 3 du nouveau programme de terminale, « Economie du développement durable » que ce soit les limites écologiques du mode de croissance ou bien pour aborder les enjeux de la politique climatique. On peut aussi en tirer des exemples intéressants en seconde pour le thème de la pollution (Thème 3 ,« La pollution : comment remédier aux limites du marché »)

Cedre

Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux.

Conflits liés aux espaces agricoles et périmètres de gouvernance en Ile-de-France

L’objectif de cet article est de contribuer à la compréhension des interdépendances entre processus conflictuels et émergence de dispositifs de gouvernance innovants. L’exemple retenu est celui des Programmes agri-urbains en région Ile-de-France et de leurs liaisons avec les conflits liés à l’agriculture.

Connaissance et cartographie des forêts anciennes

Colloque « Connaissance et cartographie des forêts anciennes » 1er décembre 2011 organisé par l’INRA, Ecofor, le WWF et le ministère en charge de l’Ecologie.