.::EDD Éducation au développement durable: :.



Des jeunes européens travaillent ensemble sur les enjeux du développement durable @boullocheweb @LivryGargan93 @accreteil

19 sep. 2016 | Guillaume SALIEGE

Depuis 2013, des élèves du lycée André Boulloche de Livry-Gargan travaillent en relation avec ceux du lycée de Roskilde au Danemark. Ce partenariat est l’occasion d’expérimenter une nouvelle façon de travailler sur les projets d’éducation au développement durable, développée au sein du réseau européen « Prenons Soin de la Planète ».

Un échange qui s’inscrit dans le cadre du réseau « Prenons soin de la Planète »

Depuis 2010, le réseau « Prenons Soin de la Planète », qui rassemble plus de 400 collèges et lycées issus de 14 pays européens, fédère des établissements engagés sur des projets d’éducation au développement durable.

JPEG - 89 ko
Les élèves danois et français réunis à Roskilde en mai 2015.

Le dispositif "Prenons Soin de la Planète" vise à favoriser le dialogue entre jeunes européens, à renforcer leurs acquis et leur engagement sur les enjeux du développement durable. Les jeunes engagés dans ce projet suivent un processus allant de l’implication dans un projet local à la participation de rencontres de jeunes au niveau local, régional, national et européen. Leurs productions sont diffusées dans les pays participants ainsi qu’à l’échelle internationale, à l’occasion des grand rendez-vous, tels que Rio+20 en 2012 ou la COP21 en 2015. Afin de dynamiser la collaboration entre les établissements participants, un dispositif d’échange appelé « twin school » a été mis en place.

Une première étape incontournable : se présenter pour créer une proximité malgré la distance

Après plusieurs années d’expérimentation, l’association Monde Pluriel et les lycées engagés ont développé une méthode de travail simple, en deux étapes : une phase de présentation qui précède l’échange culturel et scientifique.
Il s’agit en effet, au départ, de se présenter à l’autre. Cette étape est primordiale. Elle vise à créer une double proximité malgré la distance : une proximité affective, qui motive les élèves à travailler ensemble et une proximité avec l’environnement de l’école partenaire, afin de connaitre le contexte, essentiel à la compréhension des enjeux dans le cadre d’un projet d’éducation au développement durable.
Chaque classe participante réalise ainsi des productions pour présenter les élèves, l’établissement et son environnement. Les lycéens de Roskilde ont ainsi décidé en 2013 de réaliser un court métrage inspiré des fameux romans policiers scandinaves. Les élèves de la classe occupaient les premiers rôles, tandis que les scènes étaient tournées dans l’établissement et ses abords. En France les élèves ont, quant à eux, réalisé des webdocumentaires et un lipdub.

JPEG - 79.4 ko
Image extraite du court métrage danois présentant les élèves, le lycée et la ville de Roskilde.
https://www.youtube.com/watch?v=WLuru0DrcXY&feature=youtu.be

Cette année, afin de pouvoir se consacrer directement au projet d’éducation au développement durable, les enseignants ont décidé de présenter aux élèves ces productions réalisées par leurs aînés et se sont contentés d’un simple échange de message vidéo, pour que les élèves puissent se connaitre avant d’engager le travail commun. En décembre, à l’occasion de la COP21, l’enseignante danoise et deux de ces élèves ont été accueillies au lycée André Boulloche.

Un échange scientifique et culturel

Cette année, deux classes de premières ES ont travaillé, au Danemark et en France, sur les enjeux du changement climatique et des négociations sur le climat. Les élèves ont réalisé des productions sur les mêmes thèmes, tels que le traitement du « changement climatique au cinéma », « les jeunes et les négociations sur le climat » ou encore « le rôle des célébrités et leur impact dans la lutte contre le changement climatique ». En France, les élèves ont mis en œuvre leurs recherches dans le cadre des TPE. Les élèves danois ont quant à eux réalisé des films documentaires. En décembre, chaque classe a également organisé une simulation de négociations.
Ils ont dans un deuxième temps comparé leurs productions et les résultats de leur jeu de rôle.

JPEG - 99.7 ko
Page du site internet du site EDD du lycée André Boulloche présentant quelques exemples de productions danoises et françaises.

En mai, les Livryens ont rendu visite à leurs correspondants danois. Ce voyage a été l’occasion d’engager un véritable échange culturel. Accueillis dans les familles et au lycée, les Français ont pu découvrir le mode de vie de leurs correspondants danois. Les visites culturelles à Roskilde et Copenhague ainsi que les relations tissées tout au long de ce voyage ont permis d’ouvrir nos élèves sur une autre culture et de vivre leur citoyenneté européenne.

Travailler ensemble, co-construire

Ce voyage a aussi était l’occasion de réaliser une co-construction, c’est-à-dire la réalisation de productions par des équipes mixtes, composées d’élèves français et danois. Bien plus qu’une thématique commune et qu’un dialogue sur leur travail respectif, les élèves ont dû s’accorder pour travailler ensemble, discuter du contenu et de la forme.
Ils ont par exemple réalisé, ensemble, des prélèvements et des mesures en pleine nature afin d’évaluer la biodiversité d’un site. Ils ont également réalisé des productions de qualité autour de la devise européenne « Unis dans la diversité ».

JPEG - 187.6 ko
Une équipe franco-danoise réalisant un TP en pleine nature.

Ce type de travail collaboratif est certainement beaucoup plus enrichissant que le premier volet effectué à distance, où l’échange se limite souvent à une simple comparaison des travaux. Les élèves constatent les différences, mais parviennent difficilement à les expliquer.
En travaillant ensemble, en partageant leur culture, en croisant leur regard, en confrontant leurs méthodes de travail, les élèves ont pu prendre conscience des écarts de perception et des défis d’un travail collaboratif avec des personnes issues d’une autre culture.
L’année prochaine, les élèves danois viendront à leur tour en France pour découvrir notre culture et poursuivre ce travail de co-construction.

Au sein du réseau « Prenons soin de la Planète », on compte aujourd’hui plusieurs « twin schools » de ce type. Cette méthode de travail a également fait des émules lors de la conférence « Caretakers for the Environment International 2016 [->art531] ». À l’issue de la présentation du dispositif, des lycées taïwanais, autrichiens et turcs ont décidé de se lancer dans l’aventure. Pourquoi pas vous ?

Pour en savoir plus sur le réseau Prenons Soin de la Planète.
Pour en savoir plus sur la méthode « twin school ».
Pour en savoir plus sur le projet d’échange entre le lycée André Boulloche et Roskilde.

 
Directrice de publication :
Béatrice Gille, Rectrice de l'académie de Créteil
Responsable éditorial :
Annabelle PAILLERY
Webmestre :
Annabelle Paillery
Hébergement :
Académie de Créteil