.::EDD Éducation au développement durable: :.



Du 27 au 31 mars, le lycée Guillaume Budé @accreteil s’est mis au vert ! #SEDD #EDD #DSDEN94 @LimeilBrevannes

date jnum30 dat. 2017 | Geneviève Justin | Manuel Guay

C’est toute une communauté scolaire qui se met en ordre de marche : élèves, parents, personnels s’engagent par l’adoption d’éco-gestes et par l’acquisition de connaissances à la transmission aux générations futures d’un monde plus juste, plus viable, plus solidaire … en un mot durable !

A chaque jour, son éco-geste !

PNG - taille ko

Pour la deuxième année consécutive, le lycée Budé à Limeil-Brévannes a organisé une semaine du développement durable. Montée à l’initiative du comité de pilotage E3D [1], elle réunit des élèves éco-délégués, des parents et des personnels enseignants, techniques et administratifs. Elle constitue un temps fort dans l’année scolaire car elle permet de valoriser les initiatives existantes dans l’établissement et de sensibiliser le plus grand nombre à l’adoption d’éco-gestes simples et quotidiens.

La première journée a consisté en une sensibilisation à la réduction des déchets et à la diminution des usages du papier dans l’établissement. Les éco-délégués volontaires ont été équipés de gants et de pincettes pour ramasser les déchets dans la cour et dans le préau de l’établissement et à ses abords immédiats. Résultat : 10 kg de papiers gras, d’emballages plastiques, de mégots et de canettes ramassés ! L’enjeu de réduction du papier pour l’établissement est grand car les dépenses en matière de photocopies représentent 40% des dépenses pédagogiques du lycée. Un défi a donc été organisé pour sensibiliser les élèves et les professeurs à la nécessité de diminuer le recours aux photocopies à ce qui est strictement indispensable d’un point de vue pédagogique. Chaque délégué de classe avait donc – la semaine précédente – procédé à l’aide d’un tableau de relevé à une statistique par heure et par cours. Le mardi s’est tenue une assemblée générale des élèves délégués de 2nde et des éco-délégués. Les élèves se sont exprimés, par un vote, pour l’adoption en CA d’une charte en faveur du développement durable dont ils ont validé le contenu et la forme. Ils se sont aussi prononcés en faveur de la candidature du lycée au niveau 3 « déploiement » du label national E3D. Un effort important a été observé dans un grand nombre de classes.

Adopter des déplacements éco-responsables en impliquant les parents d’élèves

Le mercredi était proposée une matinée de sensibilisation aux déplacements éco-responsables : marche à pied, vélo, trottinette, transports publics, covoiturage. À l’entrée du lycée, plus de 82 % des élèves ont participé à un sondage nominatif dans lequel ils étaient invités à indiquer leur déplacement habituel et leur déplacement du jour à des fins de comparaison. La société TRANSDEV –SETRA était partenaire de la matinée : elle sensibilisait les élèves à la nécessité de « badger » dans les autobus pour pouvoir, à terme, bénéficier d’une fréquence accrue d’autobus aux jours et aux heures de pointe. Réduire l’utilisation de la voiture ou au moins encourager le recours systématique au covoiturage est l’ambition du lycée. Avec l’appui des associations de parents d’élèves, le comité de pilotage rédigera une communication pour encourager le covoiturage qui sera diffusée lors des réunions de rentrée.

JPEG - taille ko
TRANSDEV-SETRA avec son bus hybride initie les élèves au développement de véhicules plus propres

Une occasion inédite de travailler en district

Le jeudi a été la journée-phare de la semaine avec la valorisation des initiatives en matière de développement durable d’établissement du district 10. Dans le préau ont été dressés des stands présentant les initiatives des lycées Arago de Villeneuve-St-Georges, Budé de Limeil-Brévannes, et du collège Korczak de Limeil-Brévannes. Chaque dimension du développement durable était représentée. Technologique d’abord, avec le lycée Arago dont le stand a connu un grand succès avec une voiture et un vélo électriques, un robot, un four solaire et un jeu sur le développement durable.

JPEG - taille ko
Le lycée F. Arago développe le volet technologique du développement durable au plus grand plaisir des élèves

Environnementale ensuite, avec le collège Korczak qui présentait un hôtel à insectes et les différentes phases de mise en place d’un compost.

JPEG - taille ko
Les éco-délégués du collège J. Korczak avec l’aide d’un parent d’élève présentent leur hôtel à insectes

Solidaire et citoyenne par ailleurs, avec le lycée Budé qui exposait son travail sur la charte et ses six collectes : piles, bouchons, instruments d’écriture, cartouche d’imprimantes, vêtements et jouets usagés. Pédagogique enfin car la liaison avec les plus jeunes a été la pierre angulaire de la journée. Les élèves des classes écocitoyennes de CE2, CM1 et CM2 de l’école élémentaire Pablo Picasso (Limeil-Brévannes) ont été invitées au lycée. Ils ont pu déposer leur collecte de cartouches d’imprimantes et décorer un arbre de libre expression pour la planète conçu par les élèves de 2nde et 1ère SPVL du lycée avec l’enseignant d’art appliqué.

L'école P. Picasso a participé à une collecte de cartouches d'imprimantes

Ils ont écrit des mots pour la planète sur des papiers en forme de fruits et les ont accrochés à l’arbre.

JPEG - taille ko
Un arbre de libre expression pour la planète a matérialisé le travail conjoint entre lycéens et écoliers

Tout au long de la journée, ils ont aussi bénéficié d’actions de sensibilisation aux diverses dimensions du développement durable : passage à la cafétéria du lycée transformée en éco-buvette avec jus de fruits bio et pain perdu réalisé par les 2nde ASSP à partir du pain non consommé à la demi-pension, atelier sur le développement durable au CDI avec choix de livres pour illustrer les débats, sensibilisation à l’érosion des sols en Haïti par un professeur de SVT, conception d’un yaourt au lait de soja bio avec le professeur de BPH, expérience d’une voiture avec un moteur à eau conduite avec le technicien du laboratoire de physique … Il s’agissait bien d’illustrer qu’au lycée, le développement durable est au cœur des disciplines et de la pédagogie.
Des partenaires extérieurs ont été associés à cette journée : TRANSDEV-SETRA a présenté dans la cour son bus hybride ; le magazine Images Doc, partenaire de la semaine de la presse à l’école, a mis à disposition 50 exemplaires de son numéro du mois d’avril consacré à la réduction des déchets.

JPEG - taille ko
En voiture électrique ! Une occasion de rencontre entre un lycéen et une écolière

La reconnaissance de l’engagement éco-citoyen

Le vendredi a été une journée de valorisation des élèves engagés pour la conception et l’animation de la semaine : à l’invitation de Mme La Proviseure, Mme la Maire de Limeil-Brévannes et un élu de Boissy-St-Léger, M. le référent académique en charge du développement durable et les représentants des partenaires ont assisté à une cérémonie pendant laquelle l’engagement éco-responsable a été mis à l’honneur. Un diplôme dématérialisé à déposer sur le parcours citoyen de l’application FOLIOS et un bracelet-souvenir ont été remis à 48 élèves. Cinq classes ont été distinguées pour avoir remporté le défi papier. L’ensemble des contributeurs – parents, partenaires et personnels – a également été chaudement applaudi.

Témoignages d’élèves

« Ce qui m’a plu pendant cette semaine, c’est d’avoir tenu le stand du lycée sous le préau le 30 mars : j’ai expliqué le principe des collectes et leurs destinataires aux élèves de l’école primaire. J’ai aussi pris du plaisir à expliquer la charte du développement durable aux lycéens présents, je les ai trouvés curieux et intéressés ». Théo, éco-délégué de 2nde.)

« L’accueil des primaires et la promotion des déplacements éco-responsables sont les deux actions qui m’ont le plus intéressées. Du coup, j’ai vraiment envie l’an prochain de m’impliquer comme éco-déléguée notamment pour développer de nouvelles idées comme le compost, la biodiversité ». Cynthia, éco-déléguée depuis le collège et déléguée de classe en 2nde.

La semaine a, cette année, impliqué davantage de personnels et d’élèves que l’an dernier. Cela est dû à la plus grande variété des actions proposées avec un impact immédiatement mesurable et à l’ouverture sur les autres établissements du district, école, collège, lycée. Mon souhait désormais est que les élèves initient et mènent eux-mêmes les actions de A à Z. D’apprentis éco-citoyens, je rêve qu’ils deviennent, à leur échelle, des moteurs actifs et autonomes du développement durable. Manuel Guay, professeur-référent DD.

Au terme d’une semaine dense et foisonnante, chargée de rencontres tant sur le plan territorial - élus, transports publics, établissements du district, associations bénéficiaires des collectes - que scolaire avec le travail en inter-degrés et la sensibilisation des classes de lycéens, la conclusion d’un bilan extrêmement positif s’impose. Plus qu’une simple thématique transversale qui permet de décloisonner les disciplines et les services, le développement durable donne à chacun dans l’établissement l’occasion de s’engager et de transmettre un savoir, une compétence, une envie, un espoir. Finalement c’est un projet de société qui cimente de façon implicite la communauté scolaire à partir de petits gestes, de prises de conscience individuelles où chacun, à son poste, dans sa fonction, à la place qu’il occupe, peut être contributeur. Il s’agit bien là d’une citoyenneté en actes, emblématique de l’humanisme budéen, qui est portée par tout un collectif scolaire.

  • Geneviève Justin, proviseure adjointe en charge de la démarche E3D
  • Manuel Guay, professeur-référent développement durable.

[1Établissement en Démarche de Développement Durable

 

Mots-clés

 A la Une  Biodiversité  Collège  consommation énergétique  Déchets  E3D  éco-mobilité  Ecole  Lycée
Directrice de publication :
Jean-Max GIRAULT
Responsable éditorial :
Annabelle PAILLERY
Webmestre :
Annabelle Paillery
Hébergement :
Académie de Créteil