.::EDD Éducation au développement durable: :.



Durabilité et équité : Un meilleur avenir pour tous

17 jui. 2012 | Stéphane Carré

Ce rapport traite des liens entre les dégradations de l’environnement et la pauvreté.

Le développement durable est souvent présenté avant tout sous l’angle écologique de l’atteinte aux ressources naturelles mais plus rarement sur son autre versant, la contribution du développement à la réduction des inégalités. Le dernier rapport du PNUD a l’avantage de lier ces deux notions en montrant que le développement doit à la fois prendre en compte les inégalités intergénérationnelles (la durabilité des besoins) et les inégalités intra-générationnelles (entre groupes sociaux) afin d’éviter que le sort des plus pauvres ne continue à se dégrader (c’est le sens du mot « équité » dans le rapport).

PNG - 157.4 ko
Les effets directs et indirects

Le rapport fourmille d’exemples pouvant être utilisés avec des élèves montrant comment les plus pauvres peuvent être affectés par les atteintes à l’environnement.
Économiquement l’érosion des sols réduit la productivité des terres et donc les revenus que les paysans peuvent en tirer. La santé des plus pauvres se dégrade à cause de l’eau insalubre ou du manque d’assainissement. L’extinction des ressources oblige même parfois à changer de pays pour trouver de quoi vivre.
Au final, le rapport établit un lien entre la baisse de l’IDH et certains incidents écologiques comme les phénomènes météorologiques extrêmes. Les atteintes écologiques vont donc contre le développement puisqu’elles contribuent à réduire « l’éventail des choix possibles pour l’individu ».

 
Directrice de publication :
Jean-Max GIRAULT
Responsable éditorial :
Annabelle PAILLERY
Webmestre :
Annabelle Paillery
Hébergement :
Académie de Créteil