.::EDD Éducation au développement durable: :.

Au #PAF @accreteil, "Le #changementglobal", approfondir ce concept et sa transposition didactique , le 16 mars 2018. Inscrivez-vous !

06 / 02 / 2018 | Guillaume SALIEGE

Un concept assez méconnu dans son acception large

JPEG - 113 ko

L’apparition du concept de changement global (global change, en anglais) remonte aux années 1980. Il désignait alors l’ensemble des bouleversements environnementaux et surtout climatiques, provoqués par l’homme. Ce concept s’est ensuite largement diffusé dans le champ des géosciences et des sciences de l’environnement, dans le sillage des recherches sur le changement climatique et à travers l’essor du concept d’anthropocène au début des années 2000. C’est également à cette époque, avec la multiplication des travaux sur le développement durable, que le concept fut de plus en plus utilisé pour désigner à la fois « les changements de la biosphère (comme le changement climatique) et les changements de sociétés » (Griffon, 2007).

Aujourd’hui, dans son acception large, le changement global prend donc en compte « les mutations socio-économiques globales (transformations et crises économiques, bouleversements démographiques, urbanisation accentuée, accroissement des mobilités, modifications des pratiques touristiques, des usages du sol, etc.) et les bouleversements environnementaux planétaires » (changement climatique, érosion de la biodiversité, dégradation quantitative et qualitative des ressources, etc.) (Piazza-Morel, 2015).

Étudier le changement global consiste donc à aborder ces mutations de manière systémique, pour mieux les comprendre et permettre aux sociétés de mieux les maîtriser, dans une perspective de développement durable.

JPEG - 85.4 ko

Toutefois, ce concept reste encore largement méconnu du grand public et n’est que très peu utilisé dans les médias. S’il est largement répandu dans les géosciences et les sciences de l’environnement, ce n’est souvent que dans son acception restreinte (changement climatique, voire l’ensemble des changements environnementaux). Quant aux sciences humaines et sociales, son usage reste très limité et les études sur le changement global sont souvent réalisées de manière partielle. Les recherches interdisciplinaires pourtant essentielles pour saisir ces changements, sont encore très rares.

Un intérêt pédagogique et didactique certain

C’est dans ce contexte, que le concept de changement global a fait son apparition dans les programmes du collège en 2015, en tant que notion centrale du programme de 5ème, en géographie. Du fait de sa transversalité, il est également présenté comme un levier pour « nouer des liens [entre] les programmes de SVT, [de physique-chimie, de géographie] et de technologie et [pour] aborder de manière nouvelle la question du développement » (Éduscol, pp. 323-325 et 330, 2015).

Au cycle 4 et au lycée, le concept de changement global, entendu dans son acception large, permet d’aborder la complexité avec les élèves et de développer des approches interdisciplinaires, au service d’une meilleure compréhension des enjeux planétaires et d’un décloisonnement des savoirs.

JPEG - 84.5 ko

Une formation pour approfondir ses connaissances sur ce concept et sur sa transposition didactique

Pour approfondir ses connaissances sur ce concept et sa transposition didactique, une animation d’une journée est programmée dans le cadre du plan académique de formation, [**le 16 mars 2018*] (inscription par mail, avec accord écrit du chef d’établissement ici). Cette formation se déroulera au Muséum National d’Histoire Naturelle.

Programme de la journée de formation
[**Matinée : « des visions à croiser sur les changements globaux »*]
Interventions de deux spécialistes, suivies d’un temps d’échanges avec les stagiaires

  • [*[**M. Bernard Chevassus-au-Louis*]*] (ancien Directeur Général de l’INRA et Président du MNHN, il est actuellement Président de Humanité et biodiversité) : intervention sur les interactions entre le changement climatique et les pressions pesant sur la biodiversité.
  • [**Mme Delphine Piazza-Morel*] (Ingénieure de Recherche, chef de projet ADAMONT à l’IRSTEA – Centre de Grenoble).
    Intervention autour de trois axes : la notion de changement global en sciences humaines et sociales, un exemple concret de travail interdisciplinaire à l’échelle d’un territoire local, un retour sur les enjeux scientifiques du CG.

[**Après-midi : « Comment aborder le changement global avec les élèves ? Pistes pédagogiques et didactiques ».*]
Ateliers proposés par des enseignants et des professeurs-relais du MNHN :

  • présentation de ressources et d’exemples concrets de mises en œuvre pédagogiques pour aborder le changement global avec les élèves,
  • participation à un atelier invitant à comprendre les interactions entre climat, société et biodiversité.

Des ressources pour approfondir

Pour en savoir plus sur le changement global, vous pouvez également consulter les ressources utilisées et produites lors de la première formation académique organisée sur ce thème en mars 2017 :

  • Des pistes pédagogiques pour le collège et le lycée
    Aborder le changement global au lycée (seconde GT et terminale générale) à partir d’un article scientifique
  • Des ressources pour travailler le CG avec les élèves
    • Il existe de nombreuses ressources intéressantes sur le moodle du MNHN pour travailler sur la biodiversité dans la perspective du changement global : http://edu.mnhn.fr/course/view.php?id=47.
      Ces ressources seront présentées lors de la formation, en mars 2018.
    • Le portail de Natureparif offre également des ressources pour travailler sur la biodiversité dans la perspective du changement global :

Bibliographie/Sitographie

Voici quelques références essentielles sur le sujet. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter les bibliographies détaillées de ces ressources.

CHEVASSUS-AU-LOUIS, B., BADRE, M. (2015). Changements climatiques et biodiversité : comment construire des stratégies « sans regrets » ? Humanité et biodiversité, n°2. Repéré à : http://www.humanite-biodiversite.fr/system/attachments/10592/original/Changements_climatiques_et_biodiversit%C3%A9.pdf?1441815109
GRIFFON, F., GRIFFON M. (2011). Pour un monde viable, Changement global et viabilité planétaire. Paris. France : Odile Jacob.
GRIFFON, M. (2007). Un changement planétaire ?. Revue Projet, n°300 (5), 29-36. doi:10.3917/pro.300.0029.
PIAZZA-MOREL, D. (2015). Changement global : état de la notion dans les différents champs disciplinaires et plus spécifiquement en SHS : Note de synthèse bibliographique. [Rapport de recherche] LabEx ITEM. <hal-01139875>

Rapports et travaux éclairant sur le sujet :
GAILL, F. (2009). Prospective de l’INEE (l’Institut d’écologie et d’environnement du CNRS). Compte-rendu des journées des 12 et 13 mi 2009. Repéré à : http://www.cnrs.fr/inee/presentation/docs/RappProspective2009.pdf
STRATÉGIE NATIONALE DE RECHERCHE ET D’INNOVATION (2009). Rapport du groupe de travail
« Sciences humaines et sociales face aux changements globaux ».
Repéré à : http://www.sciencespo.fr/dime-shs/sites/sciencespo.fr.dime-shs/files/SNRI2009_rapport_groupe_de_travail_SHSCG_65977.pdf
BERGERET, A., DELANNOY J.-J., GEORGE-MARCELPOIL E., PIAZZA-MOREL D., BERTHIER-FOGLAR S., BONNEMAINS, A., BOURDEAU P., DUVAL M., FRANÇOIS H., GIRARD S., LAFORGUE D., LAMARQUE P., MADELRIEUX, S. et TOLAZZI S. (2015). L’outil-frise, dispositif d’étude interdisciplinaire du changement territorial. Revue EspacesTemps.net, Travaux, 17.07.2015 http://www.espacestemps.net/articles/loutil-frise-dispositif-detude-interdisciplinaire-du-changement-territorial/

 

Documents

Mots-clés

 carousel  changement climatique  changement global  Collège  FOCUS  Lycée  toutes disciplines
Dernière mise à jour :
16 / 05 / 2018

Liens Education Nationale

Sites Favoris

Alain Corbin, Pour une histoire du temps qu’il fait

Il faut comprendre l’évolution de la perception au sec, au froid, à l’humide, car l’homme est un être historiquement construit : on ne peut le comprendre sans étudier cette sensibilité.

Apprendre avec l’Insee

Site : Apprendre avec l’Insee, onglet « Développement durable »http://www.cndp.fr/stat-apprendre/insee/devdurable/default.htm.
Le site Apprendre avec l’Insee met en ligne des exercices interactifs mobilisant des ressources statistiques de l’Insee dans le but de traiter des thématiques abordées en SES (Emploi, Croissance, Investissement…).
Les séquences sont réalisées par une équipe de professeurs de sciences économiques et sociales. Un onglet « Développement durable » permet d’accéder directement aux ressources. Celles-ci sont classées en trois parties. La première (Un développement socialement équitable) renvoie aux dimensions du développement proprement dit à travers la croissance économique, l’accès à l’emploi, la répartition et les inégalités de revenus, la gouvernance, ainsi que l’accès au savoir. La deuxième partie (Un développement écologiquement soutenable) traite deux dossiers : la pollution et le réchauffement climatique.

Enfin, on trouvera dans la troisième partie (Mesurer le développement) un aperçu des indicateurs utilisés dans ce domaine avec notamment un dossier sur les limites du PIB et un autre très complet sur l’empreinte écologique.

Comme à chaque fois sur ce site, une série de tests permet de vérifier l’acquisition des connaissances et des « fiches TD » sont disponibles pour travailler les séquences en petit groupe.

Les outils fournis par ce site sont particulièrement utiles pour traiter le point 3 du nouveau programme de terminale, « Economie du développement durable » que ce soit les limites écologiques du mode de croissance ou bien pour aborder les enjeux de la politique climatique. On peut aussi en tirer des exemples intéressants en seconde pour le thème de la pollution (Thème 3 ,« La pollution : comment remédier aux limites du marché »)

Cedre

Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux.

Conflits liés aux espaces agricoles et périmètres de gouvernance en Ile-de-France

L’objectif de cet article est de contribuer à la compréhension des interdépendances entre processus conflictuels et émergence de dispositifs de gouvernance innovants. L’exemple retenu est celui des Programmes agri-urbains en région Ile-de-France et de leurs liaisons avec les conflits liés à l’agriculture.

Connaissance et cartographie des forêts anciennes

Colloque « Connaissance et cartographie des forêts anciennes » 1er décembre 2011 organisé par l’INRA, Ecofor, le WWF et le ministère en charge de l’Ecologie.