.::EDD Éducation au développement durable: :.

« Le dérèglement climatique : observer, penser, agir » un EPI au collège Françoise Giroud à Vincennes

04 / 07 / 2022 | Clarisse MAZIN | Equipe projet CLG Françoise Giroud Vincennes

Le collège Françoise Giroud est labellisé E3D niveau engagement depuis 2019. La démarche E3D de l’établissement prend appui sur les enseignements disciplinaires et des projets interdisciplinaires. Comment un EPI sur le déréglement climatique peut-il devenir un levier de la démarche E3D dans l’établissement ?

1-Pourquoi un EPI sur le changement climatique ?
En 2021-2022, l’Enseignement Pratique Interdisciplinaire (EPI) a porté sur le changement climatique. Ce thème s’est imposé à un moment où les circulaires nationales EDD de 2019 et 2020 renforcent la nécessité de “ fournir une boussole aux élèves, qui leur permette d’acquérir des savoirs et des compétences, d’orienter leurs parcours individuels, personnels et professionnels, ainsi que de fonder leurs engagements citoyens pour un parcours soutenable et respectueux de la personne humaine et de son environnement “ (extrait de la circulaire du 24 septembre 2020).

Il s’est imposé aussi et d’abord parce que si le sujet est loin d’être nouveau, il est devenu incontournable d’autant que les trois derniers rapports du GIEC nous invitent à ne plus différer. Notre rôle d’enseignant.e revient alors à faire prendre conscience, éclairer nos collégiens, les outiller pour le monde de demain. Les aider aussi à dépasser des émotions qui, d’après nos constats, vont de l’indifférence à l’anxiété.

2-Un projet pluridisciplinaire
Intitulé « Le dérèglement climatique : observer, penser, agir », l’EPI a concerné deux classes de 3èmes soit 56 élèves de l’établissement.
JPEG - 40.6 ko
Plusieurs disciplines sont impliquées :
JPEG - 29.8 ko

Comme tout projet pluridisciplinaire, la difficulté a résidé dans la mise en œuvre de la démarche et des différentes activités au sein de disciplines cloisonnées. Les compétences transversales ont permis de dépasser en partie cette difficulté.

Les différentes productions ont pu être évaluées dans les différentes disciplines avec une évaluation de la compétence transversale "S’investir"( réalisation des tâches et activités, participation aux échanges, écoute des autres, implication dans le
groupe ).

48 élèves ont pu présenter ce sujet pour l’épreuve orale du DNB.

3- Le déroulé du projet
L’EPI a débuté dès septembre 2021 pour l’une des classes avec la visite de l’exposition +2°C, les Val-de-Marnais, le climat et l’environnement (https://archives.valdemarne.fr/r/352/) à la Maison des Archives départementales du Val-de-Marne. Puis, dès septembre, les professeures de SVT ont proposé aux deux classes de 3ème l’enseignement du réchauffement climatique (origine, causes, conséquences). Ceci a permis aux élèves une première approche de cette notion d’un point de vue scientifique et de lancer l’EPI.

a) Une affiche mettant en évidence les solutions locales afin de remédier au réchauffement climatique
Les élèves se sont mis dans la peau de chercheurs scientifiques et ont réalisé une affiche s’adressant aux citoyens de la ville de Vincennes.

Les étapes
Après avoir expliqué ce qu’est le changement climatique, les élèves ont découvert les impacts du réchauffement climatique sur le climat actuel et l’environnement. Ils ont ensuite étudié des exemples d’actions à mener pour s’adapter aux risques que ces changements climatiques peuvent engendrer sur les sociétés humaines (aléa, vulnérabilité et risques). Enfin, ils ont construit leur affiche dans laquelle ils ont proposé 4 actions locales afin de remédier aux conséquences du réchauffement climatique grâce à des recherches faites sur internet ou au CDI.

Il était recherché de mettre en œuvre une démarche de projet conduisant à une réalisation concrète collective (réalisation d’une affiche) incluant l’usage d’outils numériques contribuant à la mise en œuvre des parcours éducatifs permettant de travailler l’expression orale (présentation orale).

Nous nous sommes appuyés sur les points suivants du parcours éducatif :
- permettre à l’élève de prendre conscience des enjeux sociétaux et de l’impact des politiques publiques et des comportements individuels.
- faire prendre conscience à l’élève des conséquences de certains comportements et modes de vie (ex : combustion des ressources fossiles et réchauffement climatique ),
- permettre aux élèves d’identifier des solutions de préservation ou de restauration de l’environnement compatibles avec des modes de vie qui cherchent à mieux respecter les équilibres naturels (énergies renouvelables, aménagements urbains, optimisation énergétique).
JPEG - 172.3 ko

b/ Le carnet d’éco-citoyen pour calculer et comprendre son empreinte carbone
Les élèves ont pu renseigner ce carnet tout au long du premier trimestre puis calculer leur empreinte carbone. Ils ont pu réfléchir à ce qui dépendait d’eux, de leurs parents, des décideurs politiques ou d’autres acteurs dans leurs pratiques.

Ils ont alors présenté leurs résultats et des propositions d’améliorations dans un oral de 3, 4 minutes enregistré sur l’outil balado. Certaines productions ont été présentées sous forme de QR codes lors de l’exposition. I

c/ La poésie pour alerter
L’une des classes a bénéficié du dispositif “Un poète dans la classe” proposé par la DAAC de Créteil (Délégation Académique à l’éducation Artistique et Culturelle ) et la MEL ( Maison des Écrivains et de la Littérature ) https://www.m-e-l.fr/

L’atelier de Reza Afchar Naderi a débuté en même temps qu’une séquence consacrée à la découverte de textes poétiques traduisant le rapport de l’homme à la nature, sa conscience aiguë des conséquences de ses propres activités sur la mise en péril de son environnement. L’Humanité en péril pour reprendre le titre de l’essai de Fred Vargas. Louise Michel, Victor Hugo, Jules Supervielle, Erri de Luca, Abdelatif Laâbi... ont invité les élèves à réfléchir sur la place de l’homme dans la nature, sa séparation de celle-ci et ses cris de révolte.

L’atelier de pratique poétique les a conduits à passer du texte informatif au texte littéraire, du texte documentaire au texte engagé qui se nourrit des apports scientifiques. La lecture expressive de leurs propres textes a permis aux élèves de se confronter à la fois à l’écriture et à l’oralité, un double exercice qui permet une approche complète de l’acte poétique.

d/ L’architecture pour réfléchir à l’adaptation de nos bâtis
L’autre classe a bénéficié du dispositif “Archi/PEL” proposé par la DAAC et le CAUE 94 (Conseil de l’Architecture, de l’Urbanisme et de l’Environnement ). L’atelier a été conçu et animé par Amel Zidna, intervenante au CAUE 94.

Les élèves ont pu découvrir les caractéristiques d’une conception bioclimatique, visiter une école pour illustrer cette conception puis établir un diagnostic des espaces de leur collège afin de réaliser une maquette rendant compte des adaptations nécessaires pour lutter contre le réchauffement climatique amorcé.
JPEG - 73.9 ko
L’intervention de Sandy Constant, apicultrice, a permis de réfléchir à la pertinence de la mise en place de ruches dans l’établissement.

e/ Une fresque pour comprendre les causes et conséquences du dérèglement climatique
Cette activité a été proposée à une classe.Les fresques ont été réalisées dans une classe grâce à deux mères d’élèves, Sandrine Thiriet et Victoria Morin et une collègue de mathématiques, Hélène Baunay, toutes trois formées à la fresque du climat.
JPEG - 106.4 ko
Cet atelier a débouché sur une fresque des émotions-savoirs-questions. Après avoir réfléchi en groupes au titre des fresques, un temps d’échanges a eu lieu sur la typologie des titres : neutres ou connotés, informatifs ou subjectifs. Ensuite, les élèves ont été invités individuellement à exprimer une émotion puis un savoir qu’il avait acquis et une question qu’il se posait ou une proposition d’action. Ces écrits ont été réunis pour constituer une fresque : Réagir/Penser/Agir.
JPEG - 19.5 ko

f/ La rédaction de lettres aux candidats à la présidence de la République
Il s’agissait de faire prendre conscience aux élèves que d’agir individuellement était nécessaire mais que rien ne serait possible sans une politique publique volontariste. Nous avons donc profité du contexte des élections présidentielles pour recenser et étudier les propositions de chacun des candidats en matière d’écologie. Après
une mise en commun, il a été demandé aux élèves, par groupe, de rédiger une lettre témoignant de leurs inquiétudes et de leurs observations ainsi que de leurs diverses demandes à ceux qui se proposaient de diriger la politique du pays ces prochaines années.

Un travail de relecture a permis par la suite d’affiner et de restructurer leurs textes, lesquels vont être envoyés non aux candidats, mais à la présidence de la République. L’ensemble des lettres témoignent toutes plus ou
moins d’une prise de conscience de la nécessité d’agir et d’un engagement que certains veulent porter, et ce, au nom de leur avenir commun.

d) Une exposition pour réunir les travaux des élèves
Cet EPI a été l’occasion de réunir plus largement les productions de l’ensemble des élèves du collège sur le thème du développement durable au cours d’une exposition.
JPEG - 37.4 ko

Ainsi, en plus des productions inscrites dans l’EPI, cette exposition présente :
- les productions du club studio-media, atelier méridien avec les éco-délégués
- les plants, semis du club EDD, atelier méridien avec les éco-délégués en coanimation avec Sonia Houssier et Véronique Villanova des Jardins Suspendus. Le collège entretient une parcelle de ces Jardins.
JPEG - 120.5 ko

- quelques articles du club journal, atelier méridien, en lien avec la nature
- les décors réalisés par les élèves de la structure ULIS : projet Au fil de l’eau avec la plasticienne Natyelli Mora


- des réalisations en lien avec l’atelier poésie
JPEG - 76.4 ko
- des réalisations en arts plastiques en 6ème, 5ème et 3ème
JPEG - 46.5 ko
- Une vidéo de l’atelier textile par l’association Pik Pik Environnement lors de la braderie solidaire du 14 mai dernier
- l’affiche des 5R réalisée en anglais et des affiches de l’an dernier
JPEG - 124.4 ko

5-Quels prolongements envisagés ?
Quelques pistes :
a) à l’échelle des instances de l’établissement
- poursuivre l’élection, la formation des éco-délégués
- proposer via le CESCE au moins une activité pour chaque niveau de classe sur le thème du changement climatique.

b) à l’échelle de la classe et/ou de l’établissement
- la poursuite de la réflexion sur la maquette : quelles espèces végétales ? quels jeux dans la cour ? Qui contacter pour exposer notre projet ? Quels arguments pour obtenir la réalisation d’une cour Oasis comme dans les écoles élémentaires de Vincennes ? Comment s’inspirer des réalisations de ces cours ?...
- des récits pour inventer le monde de demain. Quels types, genres, de récits pour penser un monde plus juste ? Quelle forme donner à ces récits ( plastiques, littéraires, filmiques...) ? Récits individuels ou collectifs ?....
- des braderies solidaires

c) des réflexions à mener
- comment repenser la culture à l’aune des nouveaux enjeux écologiques, sociaux, démocratiques de notre siècle ?
- comment associer les référents numériques-EDD-culture pour penser ensemble le développement durable ?
- comment penser au sein du CESCE les interactions santé-citoyenneté-environnement afin qu’elle donne lieu à des actions, démarches plus cohérentes ?
- comment développer les liens inter-établissements, avec le monde associatif et les familles ?
- bref, comment faire ensemble, dans une même direction avec nos connaissances, compétences respectives et des ressources étayées pour accompagner les citoyens de demain ?

6/ les prolongements et futurs projets depuis début juin
-  projection de 5 courts métrages documentaires et de fiction à 34 élèves réunis le 27 juin ( les éco-délégués dont une lycéenne du lycée Berlioz plus une dizaine d’élèves de 3èmes ). Objectif : participer au Festival du court métrage écologique et citoyen en décernant le prix des éco-délégués du meilleur court métrage lors du Festival de La Nuit de la Transition organisée par la Ville de Vincennes le 10 septembre 2022 (3ème édition)
-  formation d’un groupe d’une dizaine d’enseignants à la fresque du climat
-  projet pluridisciplinaire en 5ème pour poursuivre l’atelier CAUE réalisé avec les 3èmes de cette année : Raconter sa ville : du collège au quartier ( des cours oasis à la trame verte )
-  braderie solidaire 2ème édition : le 9 octobre prochain
-  accueil prévu de l’exposition Dessine-moi l’écologie en mars 2023 avec accueil des classes de primaire à organiser

L’ÉQUIPE PROJET
Vanina Aguirre, professeure de SVT, référente numérique
Corinne Berthet, professeure d’arts plastiques
Emmanuel Durocher, professeure de physique-chimie, référent numérique
Marie-Eve Lion , professeure d’anglais, référente EDD
Karine Maruani, professeure de SVT
Stéphanie Sellem, professeure de lettres, référente culture
Jean-François Vitrac, professeur d’histoire-géographie-EMC
Sonia Houssier et Véronique Villanova, association Les Jardins Suspendus, partenariat établissement-association