.::EDD Éducation au développement durable: :.

Aires Terrestres Educatives (ATE) : principe et inscriptions pour l’année scolaire 2021-2022

16 / 04 / 2021 | Sophie PONS | Romain LE GOFF

Les Aires marines et terrestres éducatives permettent à des élèves de cycle 3 (CM1, CM2 et 6ème) et désormais aussi de cycle 4, de s’approprier et de gérer de manière participative une portion de littoral, de zone humide, de forêt, de rivière, de parc urbain… avec leur enseignant et un acteur de la sphère de l’éducation à l’environnement.

  • Que sont les AME et les ATE ?

La démarche des "Aires éducatives" est développée par l’Office français de la biodiversité depuis 2016 en métropole et dans les Outre-mer, sous l’impulsion et le suivi d’un comité de pilotage composé du ministère de l’Éducation nationale, du ministère de la Transition Écologique et Solidaire et du ministère des Outre-mer.
Depuis 2018, la démarche, au départ marine, s’est élargie au milieu terrestre (ATE) : les écoles qui ne se trouvent pas sur le littoral peuvent donc mettre en place des Aires terrestres éducatives.

Plus de 300 écoles et établissements scolaires sont déjà engagés dans la mise en place d’une aire marine ou d’une aire terrestre éducative en métropole et dans les Outre-mer.

Les labels "Aire marine Éducative" (AME) et « Aire terrestre éducative (ATE) » reconnaissent la mise en place d’une démarche éco-citoyenne qui met les élèves au cœur d’une réflexion collective sur la gestion et la protection du patrimoine naturel et culturel. Le label se base sur le respect d’une méthodologie et d’une charte propres aux Aires éducatives (AME ou ATE), qui visent à mettre en œuvre les trois piliers des aires éducatives :

« Connaître » : acquisition de connaissances scientifiques, empiriques et civiques sur le patrimoine naturel et culturel de la zone choisie
« Vivre » : découverte du milieu et de ses acteurs
« Transmettre » : transmission des savoirs et gestion d’un patrimoine commun préservé

La validation de l’inscription auprès de l’Office Français de la Biodiversité est un préalable pour s’inscrire dans le dispositif AME/ATE d’abord, puis pour obtenir le label « Aire marine éducative » ou « Aire terrestre éducative » qui est attribué après la première année de projet. Le label reconnait la qualité de la démarche mise en place et la vocation à l’améliorer collectivement.

Pour financer une ATE (en particulier rémunérer la structure référente qui accompagne l’établissement scolaire) , l’OFB propose de candidater pour obtenir un financement : voir en bas de page.

Pour en savoir plus sur les ATE : le flyer

  • Comment s’inscrire ?

Les inscriptions sont à saisir en ligne du 14 avril 2021 au 20 septembre 2021 sur SAGAE : https://sagae.ofb.fr/

Pour en savoir plus :

https://ofb.gouv.fr/actualites/ouverture-des-inscriptions-la-demarche-aire-educative-pour-lannee-scolaire-2021-2022

  • Comment financer une ATE ?

L’Office français de la biodiversité débloque 600 000 euros pour financer un appel à projet à conduire sur 2021/2022.

Ce dernier a pour objectif d’accompagner le développement du réseau d’aires éducatives sur l’ensemble du territoire français (sauf Polynésie française qui a déjà son propre dispositif) afin de contribuer à l’amorçage et au déploiement des aires éducatives dans les prochaines années et atteindre les objectifs plan biodiversité de 500 aires éducatives en 2022.

Ouvert de fin juin à septembre 2021, cet appel à projets vise les établissements scolaires ou les structures – souvent d’éducation à l’environnement - qui accompagnent la mise en place des projets d’aires éducatives tout au long de l’année.
Tous les renseignements sont disponibles ici : https://ofb.gouv.fr/actualites/un-appel-projet-exceptionnel-pour-les-aires-educatives

  • Une ATE dans l’académie de Créteil

L’école d’Everly a obtenu la première labellisation "ATE" de l’académie de Créteil. Un article présente leur démarche : cliquer ici.