.::EDD Éducation au développement durable: :.

Étude des besoins des plantes au jardin

08 / 07 / 2022 | Benoît DESRAYAUD

Exemple du potimarron

Utiliser le jardin pédagogique du collège comme terrain d’expérimentation permet de développer un certain nombre de compétences chez les élèves de Cycle 3. M. Desrayaud, professeur de SVT au collège Anceau de Garlande de Roissy en Brie et membre du groupe académique Les jardins de Créteil, propose un scénario pédagogique dans lequel une démarche expérimentale est mise en œuvre, dans l’objectif de trouver les besoins d’une plante chlorophyllienne, le potimarron.

- Contexte et objectifs :

Cette séquence a pour objectif de découvrir les besoins d’une plante verte, in situ, dans le jardin pédagogique.
L’activité proposée s’inscrit dans la problématique de séquence « Quels sont les besoins des végétaux verts pour grandir et se développer ? », et permet d’expliquer plus particulièrement, l’origine de la matière organique des êtres vivants.
Le tableau suivant identifie les compétences travaillées, les connaissances et les attitudes associées de la séquence :

JPEG - 144.3 ko

- Fiche technique utilisée :

Fiche technique du potimarron

- Déroulé des étapes du travail :

Organisation des séances :

1ère séance (mars) :

Après avoir formulé la problématique avec les élèves ainsi que les hypothèses, créer 5 compartiments dans un carré potager. En même temps, créer 5 plants de potimarron en classe ou en serre dans des pots individuels en utilisant la fiche technique des potimarrons (semis en godet).
Problème : Quels sont les éléments dont les végétaux ont besoin pour vivre et grandir ?

Hypothèses :

  • Eau
  • Lumière
  • Éléments minéraux
  • Air (dioxyde de carbone)
  • Toute autre hypothèse formulée par les élèves

Conséquences vérifiables :

  • Si la plante a besoin d’eau alors sans eau elle meurt ou sa croissance sera plus faible.
  • Si la plante a besoin de lumière alors sans lumière elle meurt ou sa croissance sera plus faible.
  • Si la plante a besoin d’éléments minéraux alors sans éléments minéraux elle meurt ou sa croissance sera plus faible.
  • Si la plante a besoin d’air (dioxyde de carbone) alors sans (dioxyde de carbone) elle meurt ou sa croissance sera plus faible.

2ème séance (avril) :

Une fois que les plants ont atteint une hauteur de 3 à 5 cm, imaginer un protocole expérimental pour tester les hypothèses formulées en classe. Proposer aux élèves du matériel pour les aider à concevoir les protocoles.

Protocole
JPEG - 133.9 ko

JPEG - 298.1 ko

3ème séance : 2 à 3 semaines après la 2ème séance

Observation des résultats : voir la fiche élèves ci-dessous

Résultats attendus (après 2 à 3 semaines)

JPEG - 117.8 ko

Bilan

Cette activité a pour but principal la mise en œuvre d’une démarche expérimentale par les élèves. Après avoir réfléchi aux hypothèses et à leurs conséquences vérifiables, ils sont confrontés à la conception et la mise en œuvre du protocole expérimental (choix du matériel adapté, confrontation des idées et justification), amenant un débat argumenté au sein du groupe classe.
L’un des moments les plus intéressants est la découverte et l’analyse réflexive des résultats. Les élèves se retrouvent surpris par des résultats ne correspondant pas toujours à ceux attendus. Ils s’interrogent alors sur le matériel choisi, sur le protocole, développant ainsi leur esprit critique et peuvent proposer des corrections.

Les élèves prennent conscience de l’importance des différentes étapes de la démarche (variation d’un seul facteur entre le témoin et le test, matériel, protocole, analyse des résultats, …).

Prolongements possibles

  • Travail de reproductibilité : le nombre de plant de potimarron peut être augmenté pour chaque test.
  • Travail de généralisation : En plus du potimarron, l’expérimentation peut être réalisée sur des plants différents (courge, tomate, …).