.::EDD Éducation au développement durable: :.

1 - INTRODUCTION : Simuler des négociations internationales

26 / 09 / 2022 | Jérémie JUMEAU | Rénald ESTAVOYER

« L’ONU constitue un forum où ses membres peuvent exprimer leur point de vue à l’Assemblée générale, au Conseil de sécurité, au Conseil économique et social ainsi que dans d’autres organes et commissions. Grâce à son rôle dans le dialogue et la négociation, l’Organisation est devenue un mécanisme permettant aux gouvernements de trouver des domaines d’entente et de résoudre ensemble des problèmes.  » www.un.org

Objectifs pédagogiques :

Une simulation des négociations internationales permet de mieux faire comprendre aux élèves le fonctionnement des institutions et l’importance du consensus pour obtenir des accords. Les élèves, en rentrant dans leur rôle de délégation, vont apprendre à négocier et vont développer des compétences psychosociales.

Ce jeu sérieux permet d’aborder très facilement les enjeux des ODD 14,15,16 et 17.

Travail des compétences psychosociales :

Ce jeu permet de développer des compétences psychosociales douces : l’écoute, l’empathie, la gestion des émotions et la pensée critique. Ces compétences transversales sont utiles pour aborder le grand oral de terminale.

Pourquoi simuler des négociations internationales ?

La présidence française du Conseil de l’Union Européenne (PFUE) au 1er janvier 2022 est l’occasion de mettre à l’honneur les organisations internationales pour mieux comprendre leurs rôles et fonctionnements.

En effet, les organisations internationales (ONU, BCE, FMI, etc.) ont une place importante dans le fonctionnement des relations internationales. L’article 1 de la charte des Nations Unies énonce les buts suivants :

  • Maintenir la paix et la sécurité internationale : prendre des mesures collectives en vue de prévenir les menaces et promouvoir la paix ;
  • Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect mutuel ;
  • Réaliser la coopération internationale en résolvant des problèmes internationaux.

D’un point de vue pédagogique, il est possible de simuler le fonctionnement de ces organisations à travers la mise en place de jeux de rôles qui permettent de développer différentes capacités des élèves :

  • Approfondir un sujet en intégrant les dimensions scientifiques, économiques, sociales, historiques et géographiques ;
  • Apprendre à argumenter et à négocier ;
  • Développer des capacités oratoires et de persuasion ;
  • Comprendre les enjeux interculturels dans les négociations ;
  • Acquérir une posture professionnelle et citoyenne.

Ces simulations permettent également de travailler certaines compétences psycho-sociales des élèves :
- Des compétences cognitives : prendre des décisions constructives (capacité à faire des choix responsables, capacité à résoudre des problèmes de façon créative)
- Compétences émotionnelles : gérer ses émotions, gérer son stress,
- Compétences sociales : Communiquer de façon constructive (capacité d’écoute empathique et communication efficace).

Ces simulations sont aussi l’occasion de traiter des thèmes écologiques d’actualité : réchauffement climatique, protection de la biodiversité, disparition des écosystèmes, pollution des océans, etc.
L’élève est amené à confronter ses idées avec d’autres délégations, à mobiliser ses savoirs en créant des transversalités théoriques, à remettre en question des opinions et à adopter une posture diplomatique (politesse, vouvoiement). Bref, il travaille des capacités diverses indiquées dans les référentiels des programmes de collège et de lycée.

On peut résumer les enjeux de ces simulations au travers la figure ci-dessous :

PNG - 30.1 ko

Comment ?

Les simulations des Nations Unies ou les COP sont des jeux sérieux qui sont pratiqués depuis plusieurs années dans l’enseignement supérieur (universités, écoles, etc.) mais on commence à les voir apparaitre également dans les lycées et les collèges.

Ces simulations sont des outils pédagogiques pertinents pour simuler les organes internationaux (ONU, COP, etc.) car il s’agit d’imiter et de reproduire en simulant une assemblée générale. On tâchera de retrouver dans ce jeu à la fois le fond (le formalisme des échanges, le respect des protocoles, les types de discours, les phases de négociation et le vote) et la forme (un pupitre, la décoration de la scène, un support visuel, les tenues des participants, etc)

Bien sûr, il s’agit d’une imitation imparfaite, car on est obligé de simplifier certains protocoles pour faciliter le jeu, mais ce moment laisse place aux individualités et aux émotions. Des personnalités peuvent se révéler, l’esprit de cohésion peut naitre, la fierté s’observer et la joie exploser.

Nous vous proposons deux types de négociations internationales à mettre en place dans vos classes ou à l’échelle de votre établissement :

-  Un format simple et court à mettre en place, pour se lancer et expérimenter la démarche (projet 2) ;
-  Un format plus long pour les enseignants qui veulent aller plus loin (projet 1).

Il faut garder à l’esprit qu’organiser une simulation n’est pas forcément compliqué ou chronophage à partir du moment où on a bien délimité ce qu’on souhaite faire (format, durée, complexité). C’est à l’enseignant de travailler sur ces points en amont pour éviter les écueils.

PNG - 23.7 ko

Pour en savoir plus, retrouvez les deux dossiers :

DOSSIER 1 : UNE SIMULATION DES NATIONS UNIES (MUN)

DOSSIER 2 : UNE CONFÉRENCE DES PARTIES (COP) A PARTIR DES RESSOURCES CLIMATE INTERACTIVE